Aventures adolescentes

← Retour au journal

Forum

Le gros bordel

H.

Après avoir lu ton dernier écrit, j’ai surtout surtout envie de te dire : va porter plainte ! C’est interdit de faire, ça, tu n’es pas un objet, et puis quoi encore ! Et si tu ne fais rien, il va faire cela de nouveau à d’autres filles !
Tu dois réagir, c’est essentiel !

Et par ailleurs, je ne peux que te conseille de ne pas te mettre dans cet état en soirée afin de te préserver et garder tes moyens ! Surtout si tu es entourée de gens comme cela.

Fais attention à toi.

H.

Sara

Louise,

Ce type t’a violé. Ce gros porc doit payer. Tu te sens coupable et c’est normal. Mais en fait non, c’est loin d’être normal ce que ce gros dégueulasse t’a fait. C’est un viol, c’est punissable par la loi, ça peut avoir des conséquences graves sur toi.

Agis maintenant. Parles-en à un ou des adultes. Pas ta pote qui t’en veut parc’que t’as "couché" avec son bâtard d’ex.

Agis maintenant. Sois plus forte que lui. Fais-le pour toi et toutes ses autres victimes, futures comprises.

Courage !

L.

Salut,

H. et Sara ont raison.
Peu importe l’état dans lequel tu t’es mise, tu as dit non et tu lui as fait comprendre que tu ne voulais pas. Ce n’était pas de ta faute :/
Tu pouvais avoir toutes les raisons du monde pour refuser (dont celle d’éviter de faire du mal à ton amie), ce n’est pas ça l’important. L’important, c’est que tu ne voulais pas et qu’il a décidé que son plaisir à lui était plus fort que tout le reste. C’est lui qui a décidé de te violer. Consciemment.

Je crois que je rejoins les autres pour ce qui est de porter plainte.
Profite d’être en colère, d’avoir la haine comme tu dis. Si tu laisses ce sentiment retomber, tu n’oseras plus et ce type échappera aux lois. Il les a vraiment enfreint consciemment, il faut que tu te dises que s’il a des ennuis, ce n’est pas parce que tu es allée toi, au commissariat, mais bien parce qu’il t’a violée et que c’est normal qu’il en paie le prix.

Vraiment, tant que tu es en colère, ça sera plus facile.

Ils sont vraiment nombreux ces types qui font semblant de confondre les non avec les oui, c’est répugnant.

Sérieusement, je suis outrée. Son pote est complice en plus, il savait ce qui arriverait. Lui non plus n’est pas clair du tout.

Ne reste pas seule avec ça :/

louuise http://louuise.journalintime.com/

Wow… Ça me fait bizarre de lire tout ça…
j’avais conscience que ce qu’il c’est passé n’est pas normal et que c’était une sorte d’agression sexuelle, mais le terme viol… Je crois qu’il me parait trop fort pour désigné Quentin.
On s’est engueulé pendant les semaines qui ont suivies, puis on s’est encore engueulé quand Mahé l’a appris. Mais on a décidé de ranger tout ça dans le passé, et depuis on essaye de faire comme si rien n’était arrivé.
(Mais ça reste un sujet hyper sensibles pour nous, pas mal de monde est au courant et à chaque fois que quelqu’un fait allusion à ça j’ose pas lever la tête et Quentin s’énerve.)
Mais on a quand même réussi à passer au dessus de tout ça, et maintenant on est de nouveau potes, (même si on s’énerve toujours un peu, comme avant). Mais à chaque fois que j’y repense ça me fait rager, malgré tout je contient tout ça au fond de moi, j’essaye de me dire que c’est du passé et je me force à ne pas en vouloir à Quentin en me disant qu’on est tout les deux coupables. Voilà pourquoi j’arrive pas trop à définir ça comme un viol, parce que Quentin est mon pote et je me sens incapable de lui faire ça...
Enfin bref, merci pour le soutient en tout cas :)

L.

Re-salut,

Un viol c’est une agression sexuelle avec pénétration. S’il est rentré sans que tu le veuilles, c’est un viol, que ce soit ton pote ou un étranger. Le mot n’est pas trop fort, il décrit un fait.

Pourquoi serais-tu aussi coupable que lui ? Parce que tu avais bu, etc. ?

Nan, là tu es juste responsable du fait que tu t’étais mise dans un état de vulnérabilité. Mais concrètement, tu n’as fait de mal à personne. Tu n’es coupable de rien. S’il n’avait pas été là ou s’il avait su se contenir, il n’y aurait pas eu viol.

Lui par contre, il est coupable parce qu’il a profité du fait que tu sois vulnérable pour abuser de toi, juste "parce que ça faisait longtemps qu’il en avait envie".
Sérieux, rien que là, on voit bien qu’il savait que tu te serais débattue comme une dingue si tu avais été dans ton état normal. Donc, il savait que tu ne voulais pas, il avait pleinement conscience de ton "non", il avait juste peur de se prendre une mandale alors il a agi comme un lâche, quand il te savait affaiblie.
C’est lui l’unique coupable.

Ce n’est pas un animal qui aurait cédé à une pulsion, c’est un être humain qui a choisi de faire l’animal. Il est indéfendable, sérieusement, on ne peut pas l’accuser d’avoir eu un trop-plein d’hormones ou je-ne-sais-quoi. Les hommes savent se tenir. Même bourrés, il reste un minimum de sens moral.

Tu n’es pas coupable, du tout.

A moins de lui avoir fait croire que tu voulais, à moins de lui avoir dit oui clairement, tu ne peux pas te sentir coupable.

Tu dis que tu te sens incapable de lui faire ça.
Je comprends, je crois.
En fait, mon ex m’a violée plusieurs fois, c’est pour ça que je me permets d’écrire autant. Et j’étais pareil. Je ne voulais pas aller au commissariat porter plainte contre lui parce que je ne voulais pas qu’il ait l’impression que je le dénonce ou que je le trahisse.
Je ne voulais pas que ses parents soient déçus, je ne voulais pas qu’il perde 20 ans de sa vie en prison. Je me serais sentie coupable de ça. D’avoir brisée sa vie.
En fait, c’est un genre de mécanisme pervers qui se met en place. Sauf que tu n’as pas à protéger un violeur.

Peut-être que ça serait plus simple pour toi d’imaginer que ce type ait fait exactement la même chose à une autre fille, à qui tu tiens beaucoup.
Est-ce que tu ne voudrais pas que la justice reconnaisse que oui, il y a eu un problème, que ce type a abusé de cette fille et qu’il n’en avait pas le droit ?
Je sais que c’est difficile quand on est la fille en question, parce qu’on a tendance à minimiser tout ce qui nous arrive. Mais sérieusement, si ce n’était pas toi, comment le vivrais-tu ?

Pour moi, ce type a abusé de sa force, il a profité que tu sois dans un état de fragilité pour t’utiliser, comme un objet, comme si tu ne méritais pas qu’on respecte tes non. Mais tu es un être humain, bordel.
Tu as dit non, il aurait dû s’en tenir là et te laisser. Il ne l’a pas fait : c’est un violeur. Et le viol n’est pas toléré, donc ce type doit être puni.

C’est bien que tu éprouves de la colère, vraiment. Ca peut te servir de moteur pour avancer et rétablir l’équilibre.

Je parle beaucoup, ça va dans tous les sens, mais c’est vraiment important.

H.

Je me permets d’insister… Trop de gens laissent ce genre de personne faire ce qu’ils veulent, il ne faut pas, c’est trop facile.

Il a de la chance de tomber sur quelqu’un comme toi qui ne dit rien en retour. Mais il t’a violé, c’est effectivement un mot fort mais c’est la réalité.
Comment devenir ami avec quelqu’un qui t’a violé, qui a abusé de toi sans ton consentement, qui s’est fait plaisir contre ton plein gré…

Ce n’est pas facile à réaliser, je te l’accorde, mais il faut le faire cependant. Pour ton bien, et malgré tout, le sien !

louuise http://louuise.journalintime.com/

Ça me fait tellement bizarre de lire tout ça..
A la fois j’ai l’impression que ça remue le couteau dans la plaie et je me pose pleins de questions mais à la fois j’ai l’impression que le poids de la culpabilité est de moins en moins lourd grâce à vos remarques.. Mais je me sens plus victime du coup…
Je ne sais pas trop quoi en penser, je suis un peu perdue, je sais même plus si j’apprécie sincèrement Quentin ou si je fais juste semblant pour ne pas compliquer les choses…
En tout cas, je ne suis toujours pas décidée à porter plainte. Un de mes amis m’en avait parlé mais je me sens incapable d’exposer ça devant un tribunal, ça ferait trop de bruit, trop de monde serait au courant. J’aime pas faire des histoires, j’ai tendance à tout prendre sur moi et à gardes mes problèmes pour moi, rester discrète, et je crois qu’il n’y aura pas d’exception pour cette affaire malheureusement.
C’est en écrivant ça et en vous lisant que je me rends compte à quel point cette société est moche, des milliers de filles rien qu’en France ont surement vécu ça et, comme moi, se sentent incapable de porter plainte. Sérieusement ? Genre défendre nos droits nous fait peur ? Ça me rend malade de me voir impuissante et de laisser un violeur de plus s’en sortir. Mais pas assez malade pour agir réellement.
Merci beaucoup en tout cas pour vos soutiens, ça me touche. Vraiment

L.

La proportion de filles qui parviennent à porter plainte est vraiment faible en fait. Et parmi celles-ci, la proportion de celles dont la plainte aboutit à quelque chose est encore plus faible.
En général, le juge essaie de faire passer ça de la catégorie crime à la catégorie délit, comme si c’était une agression sexuelle sans pénétration. Juste parce que c’est plus rapide à juger et moins compliqué. Et ça, c’est si on a de la chance.

Le nombre de femmes qui vivront un viol ou une tentative de viol dans leur vie, c’est juste hallucinant, tu sais ?

C’est pour ça que c’est important de ne pas accepter ça, d’aller porter plainte, de se faire entendre :/
Mais sérieux, je ne te juge pas du tout, je comprends très, très bien que ça t’effraie, c’est vraiment beaucoup de bruit, d’agitation. Et ça officialise surtout ce que tu as vécu. Je crois que c’est ça le pire. Ou le mieux.
Quelque part, c’est bien de mettre des mots sur les choses.

En tout cas, le plus important pour le moment, ce n’est pas de porter plainte, c’est que tu prennes soin de toi, que tu acceptes progressivement ce qui s’est passé :/
Pour ce qui est d’aller au commissariat, à moins que ça ne soit vraiment tout frais, tu peux attendre plusieurs années avant qu’il n’y ait prescription.
Faut que tu sentes que tu n’as pas le couteau sous la gorge avec ça.

Je te fais des bisous, t’as tout mon soutien

Nouveau message
(facultatif)
(facultatif)
(obligatoire)

Note : Le code HTML sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.